Traitements nikon

Les matériaux organiques des verres ophtalmiques sont légers et relativement résistants aux chocs.

TRAITEMENTS DE VERRES

Saviez-vous que plus de dix couches peuvent être apposées sur les verres ophtalmiques afin de les rendre plus nettes et résistants et pour augmenter la protection qu’ils offrent aux yeux ?

Les verres ophtalmiques modernes sont presque tous composés de résines plastiques. Ces matériaux organiques sont légers et relativement résistants aux chocs. Les résines sont beaucoup plus sécuritaires que le verre minéral lourd et fragile qui était utilisé autrefois.

Les résines plastiques utilisées pour les verres ophtalmiques sont différentes des matières plastiques ordinaires du point de vue de leurs propriétés optiques et mécaniques. Ces résines sont très pures et elles peuvent être polies avec précision afin d’améliorer leur transparence. Des produits chimiques fins sont également intégrés à leur composition pour obtenir de forts indices de réfraction. Le produit final livre des verres minces qui présentent des propriétés de protection telles que l’élimination des UV.

Toutefois, les matières plastiques sont beaucoup plus susceptibles aux égratignures que le verre. Tout comme le verre, ces matériaux occasionnent aussi des reflets qui peuvent affecter la qualité de votre vision et empêcher votre entourage de voir vos yeux clairement. C’est pourquoi les verres doivent être traités pour éviter les égratignures, la poussière, les taches et les reflets tout en offrant une meilleure protection à vos yeux.

Lorsque nous traitons nos verres, nous appliquons plusieurs couches de traitements sur leurs surfaces. Pour maximiser la performance, un verre peut recevoir jusqu’à quinze couches de chaque côté.

Les matériaux qui composent les traitements et le processus d’application sur les verres font appel à des technologies de pointe. Les verres les plus performants tirent parti des matériaux issus de la nanotechnologie développée par Nikon qui combine des propriétés telles que la dureté et la flexibilité.

La base de ces traitements de verres se compose de la couche de vernis résistant aux rayures. Cette couche protège les verres contre les égratignures. Ensuite, plusieurs couches sont appliquées sur le vernis pour réduire les reflets, éloigner la poussière et filtrer certains rayons lumineux dans le but d’offrir davantage de confort et une meilleure protection aux yeux. Finalement, une couche de finition est apposée pour conférer des propriétés hydrofuges et oléophobes aux verres et les garder propres.

Les innovations en matière de traitements améliorent sans cesse la performance des verres et ajoutent continuellement de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, en 2011, Nikon a été la première à introduire le traitement filtrant de lumière bleue ; ce traitement accentue les contrastes et offre davantage de confort aux personnes qui passent beaucoup de temps devant les écrans.